mercredi 11 novembre 2015

L'attente... et notre défi café?

17h20 : déterminées comme jamais à voir Jean Dujardin, nous arrivons au Renoir. Une très bonne source à l'intérieur du Festival nous avait bien communiqué l'heure à laquelle sa venue était prévue.
Le temps passe, l'attente devient longue, notre espoir diminue...

17h50 : l'heure approche, des journalistes nous disent qu'il va bientôt arriver et que nous n'avons pas à stresser. Bon...
ON Y EST! La voiture vient de pointer le bout de son nez, Jean Dujardin côté passager avec son agent et Claude Lelouch. Nous arrivons à atteindre sa voiture, il nous salue et dit "Bonjour Sarlat!" et... c'est tout. A peine le temps de l'apercevoir, que le voilà déjà reparti vers le Rex.
Une apparition express, mais pour l’expresso c'est rapé!

18h30 : Comme beaucoup de monde, nous assistons à l'interview qu'il donne pour France Bleu Périgord.

18h45 : Nous écoutons bien attentivement. La pause arrive, et les acteurs nous font signe de venir avec eux pour parler et faire des photos. La tension est à son comble : allons-nous réussir à donner le café sarladais à Jean Dujardin?
Vous voulez connaître la suite?
Continuez à lire alors.
Un peu timides, nous nous approchons, notre cadeau à la main. VICTOIRE! Il l'accepte!
Nous résistons à l'envie de faire la danse de la joie autour du plateau de France Bleu, ce ne serait pas très professionnel.

Monsieur Dujardin se met à rire et nous confie qu'il va sans doute changer d'avis à propos de la marque Nespresso (Allez, croisons les doigts pour qu'il préfère le café de la Brûlerie  plutôt que de la marque Nespresso). Voilà qui devrait réjouir Laurent et Rémi, les gérants de la Brûlerie ! 

Il y a vraiment de quoi rendre Georges Clooney jaloux!


 Jean Dujardin à son arrivée au Renoir.

                                                                                                          

Chloé Blandamour et Clara Nimal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire